Welcome to the Wonderful World of... Mike Patton


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Großenprufchten
Peeping Tom
avatar

Nombre de messages : 633
Localisation : 54666
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 17:15

LA bonne nouvelle de l'édition 2006 qui se déroulera du 7 au 21 octobre.
On en sait pas plus pour l'instant, mais je suis curieux de savoir ce qu'il va nous proposer.

Il sera en tout cas heureux d'apprendre qu'il est le nouveau prodige du jazz (dixi L'Est Républicain). bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpcutzine.canalblog.com
dju21
Vieux con
avatar

Nombre de messages : 3358
Age : 36
Localisation : Nice (06)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 19:00

Oui et c'est où NJP?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Großenprufchten
Peeping Tom
avatar

Nombre de messages : 633
Localisation : 54666
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 19:11

Nancy Jazz Pulsation.
A Nancy donc.

(vu que c'est un des gros festivals européens du genre, je pensais qu'il était inutile de préciser)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpcutzine.canalblog.com
xspirit
Firecracker
avatar

Nombre de messages : 2128
Age : 109
Localisation : Riorges. capitale de la scie musicale...
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 19:38

Ben Non , moi non plus je connaissais pas....

Je vais encore passer un semaine à Nancy on dirait....Et Flicht , tu m'heberges un peu ? Comme ça j'abuse pas trop de Deuce Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sciemusicale.fr
Acéphale
Suspended Animation
avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 21:23

ouais enfin si ça fait comme pour Marciac... ça vaudra jamais la Zornfest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Großenprufchten
Peeping Tom
avatar

Nombre de messages : 633
Localisation : 54666
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 23:09

Spirit a écrit:
Et Flicht , tu m'heberges un peu ?
Mouahahahahah !
Non.
pig

Ma générosité ne va pas plus loin que le don d'un morceau de croissant pour un pote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpcutzine.canalblog.com
xspirit
Firecracker
avatar

Nombre de messages : 2128
Age : 109
Localisation : Riorges. capitale de la scie musicale...
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Lun 3 Juil 2006 - 23:19

Je le savais , c'est juste pour que Deuce me PM que je peux squatter le temps que je désire... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sciemusicale.fr
1930
Gros Calibre
avatar

Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Mer 5 Juil 2006 - 23:08

Bon bah j'avais pas vu ce sujet, donc j'ai également balancé l'info dans un autre topic...
Mieux vaut 2X qu'une !

Sinon, j'allais justement te PM Spirit.
Y a pas de pb si tu veux squatter, ça le fera un maximum.
Et cette fois-ci pas de dégonfle : on invite Zorn à une "raclette party" chez moi ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Großenprufchten
Peeping Tom
avatar

Nombre de messages : 633
Localisation : 54666
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 23 Juil 2006 - 16:16

Et hop, un aperçu de la soirée qui nous attend :

STRING PROJECT
John Zorn + quartet à cordes

PAINKILLER
John Zorn saxophone
Bill Laswell basse
Tatsuya Moshida batterie

ACOUSTIC MASADA
John Zorn saxophone
Greg Cohen contrebasse
Dave Douglas trompette
Joey Baron batterie

Painkiller mouahahahahaha ! PAINKILLER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpcutzine.canalblog.com
1930
Gros Calibre
avatar

Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 23 Juil 2006 - 16:24

Niargh... à 2 minutes près j'allais poster l'info ! rambo

M'en fout, j'en remmet une couche ! Twisted Evil

Citation :
STRING PROJECT
John Zorn + quartet à cordes

PAIN KILLER
John Zorn saxophone
Bill Laswell basse
Tatsuya Moshida batterie

ACOUSTIC MASADA
John Zorn saxophone
Greg Cohen contrebasse
Dave Douglas trompette
Joey Baron batterie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Großenprufchten
Peeping Tom
avatar

Nombre de messages : 633
Localisation : 54666
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Ven 13 Oct 2006 - 0:18

Hop, enfin la place.
Vivement putain de merde dis donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpcutzine.canalblog.com
1930
Gros Calibre
avatar

Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Jeu 19 Oct 2006 - 17:28

Encore 3h30 à attendre... bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xspirit
Firecracker
avatar

Nombre de messages : 2128
Age : 109
Localisation : Riorges. capitale de la scie musicale...
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Jeu 19 Oct 2006 - 18:51

Ah le pincement au coeur....Arghhh !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sciemusicale.fr
ZornFan
Disco Volante
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 40
Localisation : allemagne (koeln)
Date d'inscription : 07/04/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Ven 20 Oct 2006 - 9:31

Arghhhh... J suis en Suisse depuis le debut de ce mois pour le boulot, je n ai pas pu y aller... Alors c etait comment ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.u-blog.net/ZornFan
1930
Gros Calibre
avatar

Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Ven 20 Oct 2006 - 18:51

C'était bien cool !

Il y a eu un petit changement dans le programme annoncé, puisque finalement pas de String Project en première partie.

Le spectacle à donc commencé par 30/40 min d'impro de Zorn seul sur scène.
Torturant son sax dans tous les sens, le délaissant même un moment pour jouer uniquement avec son hanche. Très noisy comme truc, beaucoup de variations, vraiment excellent à voir.

Ensuite vient Masada.
Là rien à redire, si ce n'est que la set list est un peu différente des lives habituels. ( Plus courte aussi il me semble bien.. Confused ) Les mecs tiennent la forme, ça fait plaisir à voir, depuis le temps que j'attendais. ( Greg Cohen claque quand même un maximum je trouve... I love you )

Pour finir Painkiller.
En ce qui me concerne je n'ai que moyennement accroché. ( Ce n'est que mon avis, mon frangin à bien aimé lui.. )
Pas trop fan de ce que nous a pondu Laswell.
Hormis sur 2 des derniers morceaux, les plus péchus justement, le reste faisait un peu trop bordelique comme impro.
En revanche le batteur, Tatsuya Moshida, est vraiment un fou furieux, ça faisait plaisir à entendre.

Pour conclure je dirais que ça m'a tout de même semblé un peu court pour une carte blanche. A peine plus de 3h, pour une affiche censée contenir 3 projets différents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAdBuRne
Angel Dust
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Ven 20 Oct 2006 - 20:56

allez à moi...

Première partie:
inattendu mais superbe performance à la roland kirk (enfin "à la roland kirk", pour le coté à la fois expérimental et ludique, mais c'était du pur Zorn).
Et puis, c'te style le zorn qd même, blouson en cuir, pied sur le tabouret et tt...

Masada !!:
ben là, un set qd même vachement court, mais impeccable, d'autant plus que la setlist a fait preuve d'originalité (avec des classiques et d'autres morceaux qui le sont moins - demandez pas les noms, j'ai pas les titres en tête, en plus avec tous ces mots en hébreux (!!...)).

Painkiller:
j'ai trouvé ça très bon. Même si j'ai aussi du mal parfois avec Laswell...
Mais ils ont bien alterné parties "bourrines" et dub;
en + ils ont fait 3 rappels...

Bref, un belle petite soirée... un peu courte en effet...

Prochainement 2 ou 3 photos (mais pas d'ici 2 semaines...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAdBuRne
Angel Dust
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Ven 20 Oct 2006 - 22:03



bon.. ben d'ores et déjà une petite photo finalement...
elle est relativement floue, mais c'est juste car:
1. fallait pas se faire repérer par les "vigiles" du njp (ce qui n'a bien évidemment pas manqué)
2. j'avais pas envie de faire chier les musiciens avec mon flash
3. c'est chaud de prendre des photos en dansant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WakajawakaDjé WoweezoweeD
Angel Dust


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Sam 9 Déc 2006 - 14:57

Salut,
J'ai rédigé un compte-rendu de mon périple Paris-Nancy à l'occasion de cette carte blanche du 19/10/06, sous forme d'un carnet de voyage. Certains passages peuvent susciter un ennui certain (parce que je ne connais personne personnellement sur ce site) et on peut parfois se demander où je veux en venir, mais il y est évidemment aussi (et surtout !) question de la Carte Blanche à Zorn mais il ne faut pas perdre du vue que c'est un journal où je plaque des impressions "intimes"
Si quelqu'un est intéressé par cette lecture, merci de le faire savoir.
Comme c'est long et que je sais pas si je peux le copier/coller sur ce site, il faudra peut-être opérer à un échange d'adresses email pour que je puisse l'envoyer.
Bye !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xspirit
Firecracker
avatar

Nombre de messages : 2128
Age : 109
Localisation : Riorges. capitale de la scie musicale...
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Sam 9 Déc 2006 - 23:30

I don't want that


Dernière édition par le Dim 10 Déc 2006 - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sciemusicale.fr
WakajawakaDjé WoweezoweeD
Angel Dust


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 10 Déc 2006 - 1:12

Je n'ai pas de lien à claquer et on dit "faiS pas chier" Smile

Un détail sur cette soirée : Sieur CHAdBuRne a vu un tabouret sous le pied de Zorn et un cuir.
Perso., je n'ai pas vu de tabouret, ni de cuir (mais une sorte de sweet souple à fermeture éclair). Zorn lève parfois la jambe gauche et y appuie l'extrémité de son sax pour sortir (ou retenir...) des sons étouffés. Peut-être est-ce là ce qui l'a induit en erreur.
Il me semble de mémoire qu'il avait un pupitre devant lui pour Masada et absolument rien pour Painkiller, mais je peux me tromper.
Merci à CHAdBuRne d’avoir évoqué un certain Roland Kirk que je ne connais pas mais qui, du coup, suscite mon vif intérêt > CHAdBuRne, des conseils d’albums à distiller ? Je suis preneur.

Bon, j'ai opéré à de grosses coupes sur la partie carnet de voyage et je fais un copié/collé de l'essentiel, les 3 concerts du Chapiteau de la Pépinière à Nancy:

20H
Le ciel continue de postillonner. Il ne fallait pas que j'attende à l'extérieur, comme je l'ai pourtant fait, après avoir roté mon sandwich. Pour avoir une place bien située dans les gradins, je veux dire. D'ailleurs, je ne suis pas bien convaincu d'y rester. D'une part, parce que je saurai vite si le son est bon de là où je suis et, d'autre part, en raison d'une fosse vide pour le moment qu'il est tentant d'aller investir (finalement, la fosse sera comble et je resterai à ma place, trop de gens gênant le passage pour redescendre de mon perchoir).
Le public, essentiellement générateur de testostérone, est plutôt à l'âge où le surplus pondéral représente un fatal confort pour ces dames, qu'une source de complexe. Beaucoup de 25 – 30 ans débraillés, c'est cool, on n'est pas dans une confrérie conservatrice de limiers de jazz intégriste. T'façon, avec Zorn, ceux-là ne vont pas faire long feu avant de retourner chez eux se remettre de leurs émotions en écoutant Wynton Marsalis.
Des traits blancs au sol, sur le bitume, donnent l'impression que le chapiteau a été dressé sur un parking. On patiente avec « Mezzanine » de Massive Attack, puis « Cool Jazz » d'Arthur H (ouais, c'est ça, attends encore 10 minutes, tah, et tu vas trouver ça furieusement moins ca-oul le jazz !!!)

Nous sommes dans le cadre du festival Nancy Jazz Pulsations, avant-dernier jour. Dans un petit instant, « Carte blanche à John Zorn » dixit le programme, « pour nous faire découvrir l'étendue de son œuvre et de son talent » est-il précisé. Je patiente en me disant qu'un jour faudra que j'arrive à caser un jeu de mots avec « Edouard Balladur » et « Les doigts baladeurs », heu, comme ça, pour m'occuper l'esprit à des pensées œcuméniques…

20H33
Malicieux, en sweet vert-kaki et sempiternel pantalon ersatz de treillis avec ces petits lambeaux de tissus marque ostentatoire de son appartenance à la communauté juive, Zorn déboule, presto, en longeant la scène, brandissant son saxophone, alto.
Ouverture sans préliminaire avec « Classic Guide To Strategy », Zorn en solo . Plus d'une ½ heure d'expérimentations tonitruantes avec un sax, tantôt volontairement bouché, tantôt démonté, la anche servant d'appeau d'où sortent des sons de canards bioniques ou de grues épileptiques, des à-coups pétaradants donnant la réplique à des phrasés hystériques, quand la anche n'est pas noyée dans un ver d'eau pour sortir des sons d'eau en ébullition. Choc frontal cartoonesque à souhait. Au-delà de la trisomie fiévreuse qui semble l'habiter, Zorn sort le saxo de son utilisation première, et montre combien d'apparentes grimaces il faut maîtriser pour raconter une histoire déglinguée incluant 10 personnages ectoplasmes fantasmagoriques avec un seul instrument. Avant tout drôle et foutrement irrévérencieux.
La Pépinière s'amuse.
Moi aussi, à observer les tronches immanquablement médusées de ceux venus en total découverte ; public partiellement dérouté, voire pas du tout convaincu comme je le devine sur les bras fermement croisés de mon voisin dont le visage exprime un « mais qu'est-ce qu'il fait ? » assez flagrant. Ou enjoué et plus « connaisseur » comme un autre de mes voisins qui qualifiera de « sans concession, brut », la prestation sonore à laquelle nous venons d'assister. J'ai envie d'engager la conversation avec n'importe qui, surtout avec mon ronchon à droite. Non pas pour essayer de le convertir absolument, juste pour lui dire que oui, on peut envisager l'instrument sous un autre angle que celui auquel on s'attend, pour le sublimer effrontément et ouvrir des portes, creuser d'autres sillons, qu'on est même pas obligé d'aimer mais ne surtout pas qualifier de « n'importe quoi » ce que cet esprit loin d'être dérangé ose apporter de neuf, quand on sait de surcroît quel est son parcours et ce qu'il fait de plus conventionnel.
En musique, le bizarre est souvent la soupape de survie de la gamme académique. L'Histoire le prouve. Prenez Moondog, Pink Floyd, Coltrane ou Zappa, par exemples aléatoires et dans un ordre de préférence qui débuterait par mon dernier cité. Chacun dans leurs horizons, d'abord brevetés saugrenus avant de passer au rang d'avant-gardistes pour finalement être panthéanoïsés, tuteurs de référence.
J'entends à côté de moi : « c'est à vous dégoûter du jazz ». Comment faut-il l'interpréter ? Positivement, à mon sens. Est-on vraiment dans le jazz ? Suis-je venu écouter du jazz ? En tous cas, un carcan explose, c'est sûr et ça me plaît. Ceux pour qui les conventions ne sont que déjà largement bafouées ont des chances de s'en remettre par la suite.

Masada est là.
Surprenant, sur le programme, cette formation acoustique devait clore la soirée. Je me prends à espérer d'autres imprévus.
Masada, ou comment allier énergie décontractée, petites incartades aux humeurs récréatives et semi-improvisations aussi courtes que calibrées. Jazz virtuose et pieds-de-nez. Télépathique, organique, nectarin (vérifiez quand même si ce mot existe, en tous cas, il me parle). Que ces gars font plaisir à voir. Contrebalançant le show solo précédent, Zorn le rusé, a choisi de présenter ensuite ce projet le plus reconnu, le plus accepté, pourtant goguenard comme tout ce qu'il fait, mais aux structures mélodiques faciles à identifier.
Je tiens à préciser que le répertoire de Masada est joué sous des géométries variables :
- 'Electric' (big band comprenant 2 batteurs, 1 percussionniste, 1 bassiste, 1 claviériste, 1 laptopienne [une joueuse… d'ordinateur, quoi et 1 saxo],
- 'Music Chamber' (orchestre lyrique jazz sublissime tout en velour > Bar Kohba),
- 'Récital' (duo piano/violon) 'String Trio' (violon/violoncelle/contrebasse),
- 'Masada Rock' (guitares/oud/basse/batterie),
- Et possède déjà ses Tributes et autres formes de reprises (les fabuleux 'The Unknown Masada', 'Voices In The Wilderness' et la série 'Book Of Angels', une merveille en 6 volumes à aujourd’hui : 'Astaroth', 'Azazel', 'Malphas', 'Orobas', 'Balan' et 'Moloch').
- Et, et, et, et : 'Masada Guitars' : Tim Sparks, Marc Ribot et Bill Frisell pour un inoubliable album de soli de guitares dites classiques (électro-acoustiques) à chialer sa génitrice.
Bref, du gros, du solide, du sérieux.

Au tour de PainKiller.
Set endiablé qui me fait particulièrement plaisir car c'est Yoshida Tatsuya (monstrueux et magique batteur des Ruins) qui tient les baguettes à la place de Mick Harris (Napalm Death), membre du line-up original et de Hamid Drake (lui présent sur le Volume 12 de la série anniversaire des 50 ans de Zorn en 2003).
PainKiller est un mutant cosmique qui évolue dans la stratosphère pour plonger soudainement dans un Lochness dub où l'écho ronflant de la basse et de ses multiples effets tient le crachoir à un étrange boa (dé)constrictor sortant du saxo de Zorn. Dérives millimétrées et sauvagerie contenue d'impros ni jazz, ni métal. Plutôt thrashzz. L'acajou croise le fer. Le sax agit en fond entêté. La basse semble régner par moult effets de pédales sur un rac, et peut-être aussi en raison de la personnalité mystique de Bill Laswell dont l'attitude renfermée donne l'impression d'être là contre son gré ou pas satisfait de ce qu'il exécute. Ou qu'il est malade. Yoshida paraît être l'oreille la plus attentive aux digressions de ses acolytes, digressions élastiques qui semblent ne jamais aboutir. Je reste un peu sur ma faim. On dirait que c'est le cas de Zorn également, qui ira par 3 fois quasiment tirer par la manche Laswell pour les rappels. Je suis un inconditionnel de Yoshida Tatsuya mais je pense que Mick Harris aurait déversé une fougueuse sueur à l'ensemble (m'enfin, s'il préfère maintenant s'adonner à de plates SCORNneries, laissons-le tracer sa voie, après tout).

Je traverse le parc de la Pépinière en doublant des spectateurs pantois et manifestement pas initiés avant ce soir, qui conjecturaient sur les « bruits » produits par Zorn. Ils ont toutefois l'air épatés par le panorama de cet univers iconoclaste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1930
Gros Calibre
avatar

Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 10 Déc 2006 - 5:57

Précision inutile: Zorn est bel et bien arrivé avec une veste en cuir style "aviateur". ( au dessus de son sweet à fermeture éclair )
Veste qu'il s'est d'ailleurs empressé de retirer, pour la poser sur ledit tabouret. Mr. Green

( Tabouret qu'il s'est également empressé de faire valser en arrière d'un coup de pied, directement sur la contrebasse de Greg Cohen... )

J'étais juste en face de lui lors de ce concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WakajawakaDjé WoweezoweeD
Angel Dust


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 10 Déc 2006 - 14:29

Probablement, mais j'ai précisé qu'il s'agissait là d'un détail (dont on se tamponne le popotin en plus et il n'est pas capital qu'il prenne une ligne dans la brièveté de ta description de la soirée). J'évoquais également la possibilité que je me trompe, plutôt obnubilé par l'homme, son jeu et son instrument que par son apparence.
De plus, tu donnes cette description dans la partie solo, non pas avec Masada, mais effectivement, il me revient maintenant que Cohen a fait un bel écart !!
Conclusion: en solo, pas de tabouret (mais peut-être chaise à la réflexion puisqu'il se penchait parfois pour prendre et poser un verre d'eau qui servait, non pas à boire, mais à y faire barboter sa anche) ; Masada tabouret viré en 30 secondes ; Painkiller, rien : loin d'être la position typique que tu décris. A mon sens, pour l'avoir vu plusieurs fois, la position la plus marquante de Zorn, c'est ce cou cassé, les joues gonflées, la jambe gauche levée, les bras écartés et l'embouchure du sax collé à la cuisse. Momentané jeu d'équilibriste qui n'appartient qu'à lui.
Si je me suis permis cette précision qui demeure inutile, c'est parce que j'ai lu beaucoup d'inepties dernièrement et que j'ai eu envie de réagir. Par exemple, à propos de Moonchild, j'ai lu que Zorn était aux 1ers rangs à Bruxelles à faire des signes à Patton, Dunn et Zorn. Décrit d'une façon "ouais, moi, j'ai vu truc que personne n'a vu". Or, il était aux consoles au fond de la salle (comme à Nantes et à Paris) en dessous de moi qui me trouvais au balcon.
Mais je stoppe net tout début de polémique à 2 brouzoufs.

Par contre, tu ne t'étends pas sur le reste de mon compte-rendu. As-tu eu les mêmes impressions ?

Et quid de Roland Kirk ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WakajawakaDjé WoweezoweeD
Angel Dust


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 10 Déc 2006 - 14:33

Mille pardons : j'ai cru répondre à CHAdbUrne.
Autant pour moi !!! Mr.Red (va falloir que j'apprenne à manipuler ce site... et à faire des phrases courtes !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dju21
Vieux con
avatar

Nombre de messages : 3358
Age : 36
Localisation : Nice (06)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 10 Déc 2006 - 15:00

Edouard Balladur - les mains balladeuses. Mwahaha
Nectarin existe uniquement au feminin et c'est un fruit, donc evoquer un fruit pour Zorn, ça veut pas dire grand chose.
Pour Painkiller, je suis d'accord que Mick Harris ferait mieux de revenir jouer dedans. C'est pas comme s'ils passaient leurs temps à tourner, enfin, peut-être qu'il est tout simplement trop vieux pour blaster comme à l'époque. Laissons le se noyer dans son ambient. L'attitude de Bill Laswell me deçoit un peu aussi.
Le compte-rendu est concis. Si t'avais pu écrémer les 3/4 de tes recits pour Moonchild, ç'eut été parfait. Personellement, j'avoue que lire les pérégrinations trépidentes et riches en détails extra-musicaux de quelqu'un que je ne connaît pas me branche pas des masses. Mais tu a une carrière toute tracée comme ecrivain, c'est sur.
"Rahsan"Roland Kirk était un musicien aveugle exceptionnel et souvent décrié à tort parce qu'il avait une technique toute personnelle: il jouait avec 4 ou 5 instruments à vent autours du cou et soufflait généralement dans 2 ou 3 anches différentes simultanément, ce qui lui permettait de faire résonner un bourdon, harmoniser, faire plusieurs solo en même temps et autre.
Je peux te conseiller The Inflated Tear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WakajawakaDjé WoweezoweeD
Angel Dust


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   Dim 10 Déc 2006 - 15:23

Merci de ton retour et pour tes encouragements.

J'improvisais un improbable adjectif au mot "nectar" pris au sens "délicieux", sans lien direct avec le fruit.

Quant à Moonchild (qu'au passage j'ai préalablement coupé par endroits, avant de m'apercevoir que malgré ce ratiboisage, il ne pouvait passer qu'en plusieurs envois...) ce texte me paraissait indissociable du périple qui l'accompagne et, de surcroît, je l'ai construit comme une synthèse de 3 shows. Je comprends ta position (cf. : "lire les pérégrinations trépidentes et riches en détails extra-musicaux de quelqu'un que je ne connaît pas me branche pas des masses") et sache que j'ai eu des hésitations avant de l'envoyer. D'ailleurs, j'ai ôté des parties vraiment personnelles d'un texte initial qui n'était conçu que pour moi, mon plaisir et un aéropage de proches.

Merci enfin pour les infos et le conseil d'écoute sur l'étonnant feu Kirk, je vais me pencher dessus.

Don't you ever wash that thing ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn   

Revenir en haut Aller en bas
 
NJP 2006 - Carte Blanche à John Zorn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (Jazz) John Zorn
» John Zorn
» John Zorn & Fred Frith - The Art Of Memory
» Yamataka Eye & John Zorn, vous aimez ?
» John Zorn at 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the Wonderful World of... Mike Patton :: AUTRES :: Divers-
Sauter vers: